samedi 6 avril 2013

La musique au moyen-âge


LE MOYEN AGE (400 /1400)

Avec l'extension rapide du christianisme, coexistent des liturgies et des manières de chanter différentes: romaine, milanaise (ambrosienne), espagnole (mozarabe), gallicane, anglo-irlandaise (celte), byzantine, syrienne, copte... A la fin du VI° siècle le Pape Grégoire Ier institue une réforme visant à l'unification: on classe, on rassemble, simplifie, clarifie les mélodies, créant ainsi un répertoire dit "grégorien" qui sera désormais enseigné à la Schola Cantorum (école des chantres).

Au chant romain s'ajoutent des chants liturgiques pour de nouvelles fêtes: hymnes, tropes, séquences dont la création sera contrôlée et limitée par le Concile de Trente en 1614.
Le chant grégorien est noté en neumes du VIII° au XIV° siècle. Diverses écoles de notation se forment expérimentant différents systèmes qui se révèlent tous imparfaits: les neumes ne sont qu'un aide mémoire et supposent que les chanteurs aient appris par transmission orale les mélodies et leurs intervalles exacts, quant au tempo et aux rythmes, ils dépendent du texte et ne sont pas notés.


1050 Mort de Guido d'Arezzo
Le théoricien de la musique Guido d'Arezzo s’éteint et lègue à l’occident une notation musicale plus avancée. On lui doit notamment le nom des notes (ut, ré, mi, fa, sol, la, si) fondé sur l’hymne à Saint Jean Baptiste en latin, ainsi que la portée musicale telle qu’elle est encore en vigueur. Autrement dit, il apparaît comme le véritable initiateur du solfège.

La poésie lyrique apparaît dans le sud de la France avec les troubadours à la fin du XI° siècle puis, un siècle plus tard, dans le Nord avec les trouvères et les Minnesanger en Allemagne. La chanson profane emprunte sa forme strophique à la séquence de la musique religieuse. Elle est pratiquée par la noblesse.
Il existe 4 types de composition:
- la litanie issue de l'épopée: chanson de gestes (poème héroïque), rotrouenge (chanson dont les couplets sont chantés par le soliste et le refrain par le chœur)
- le type séquence: lai, descort, estampie
- le type hymne: ballade, virelai, rondeau (alternance chœur/soliste)
- les mélodies: chanson (amour courtois), pastourelle, sirventès (politique, satire), chanson de croisade, planh (déploration d'un défunt).

Guillaume IX (1071 /1127), Bernart deVentadour (1130 /1195),
Chrétien de Troyes (1120 /1180), Richard Cœur de Lion (+1199), Adam de la Halle (1237 /1287)
.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire